Rechercher
Actualités
0

Alt-right: l’extrême-droite à l’époque de Facebook (partie 1)

L’un des événements les plus marquants de 2017 fut les manifestations de Charlottesville les 11 et 12 août. Durant deux jours, des milliers de personnes ont participés à un ralliement nommé « Unite the Right » pour protester contre le démantèlement d’une statue célébrant le général Lee, symbole des états sudistes lors de la Guerre de Sécession et par extension, symbole de l’esclavagisme.

alt3Les images étaient à glacer le sang pour tous ceux qui portent attention à l’histoire : des milliers d’hommes, marchant la nuit avec des flambeaux, scandant des slogans haineux et racistes. Ces manifestants se réclament d’un nouveau mouvement politique au États-Unis, qu’ils nomment la droite alternative, ou alt-right.

Mais en réalité, l’alt-right n’est pas nouveau : c’est le nouveau visage de l’extrême-droite, version américaine. Avant, l’extrême-droite se manifestaient sous la forme du Klu Klux Klan, des skinheads néonazis, des chemises noires fascistes. Ses adhérents portaient la swastika (croix nazi), des symboles « White Power », des drapeaux sudistes. Ils étaient marginalisés et ridiculisés.

Aujourd’hui, ils portent des vêtements achetés chez Gap, soignent leur image et portent des chemises et cravates. Depuis quelques années, ils sont de plus en plus visibles et audibles.  Ils emploient des experts en communication pour « adoucir » leur message et cacher leur vrais visés. Ils rejettent les étiquettes de « racistes » et « fascistes », pour les remplacer par « identitaires » et « protecteurs de la liberté. »

alt2Mais surtout, depuis l’élection de Donald Trump, qui partage une grande partie de leurs idées, ils sont sortie de l’ombre, s’organisent et font même partie de l’entourage direct du président américain. Ils sont en train de devenir une force politique de premier plan.

Dans cet articles et les suivants, je vais donc vous présenter cette menace à la démocratie que représente l’extrême-droite. Nous allons voir ce qu’est l’extrême-droite en 2017-2018, qui en sont les chefs de file aux États-Unis. Par la suite, nous verrons comment ce mouvement est né de la fusion de plusieurs groupes différents, et comment les réseaux sociaux ont précipité cette fusion. Finalement, nous parlerons de l’extrême-droite au Québec, et ailleurs dans le monde.

 

Partie 1 : Qu’est-ce que l’alt-right et l’extrême-droite ? Et qui en sont les figures de proue aux États-Unis ?

 

Que veux les alt-rights? Que sont les revendications des l’extrême-droite ? En résumé, les membres de ce mouvement sont:

 

  • contre l’immigration: ils croient que les immigrants “volent leur emplois”, qu’ils “profitent du système” en profitant des programmes d’aides “sur le dos des payeurs de taxes”, donc ils voient l’immigrant comme un “parasite.” L’argument principal de l’alt-right est que les musulmans sont une menace à l’identité américaine, que les immigrants musulmans (qui cacent des terroristes) veulent “islamiser.” Pour eux, il ne s’agit pas de racisme, mais d’être “identitaire”, de “protéger notre identité qui est menacée.”  Ils sont bien sûr pour la construction d’un mur contre l’immigration.

 

  • contre la démocratie et les droits civiques: Pour un membre de l’extrême-droite, le droit de vote (et les autres droits) doivent être réservé aux “patriotes”, aux “vrais américains” (ou “vrais autrichiens”, ou “vrais français”, ou “vrais québécois…”)

 

  • contre les féministes: ils considèrent que le féminisme a fait perdre des droits aux hommes et donnent des droits supérieurs aux femmes.

alt4

  • contre la diversité sexuelle: L’homophobie est très répandue et même célébrée dans le mouvement.
  • contre le gouvernement: les alt-rights croient que le gouvernement devrait être le moins présent possible, que chaque réglementation diminue la liberté de tous. Les théories les plus paranoïaques à propos du “deep state” sont très populaires sur les réseaux sociaux. Ironiquement, ils considèrent le gouvernement comme “fasciste” et “socialiste” en même temps, et ne sert qu’à asservir le peuple (la logique et le sens de l’ironie ne sont pas très répandus dans leurs rangs…)
  • contre les environnementalistes: parce que les règlements pour protéger l’environnement font perdre des emplois!
  • pour la “loi et l’ordre”: La criminalité, qui menacent “les Blancs de la classe moyenne”, est causé par les “Noirs, les Mexicains, les musulmans et les autres immigrés.” Il faut des lois dures (et des armes) pour protéger les innocents, et un système de justice sans pitié.
  •  pour le port des armes, et contre les registres d’armes à feux.

alt-right-protesters

  • contre la globalisation: l’ouverture des marchés fait perdre des emplois. De plus, les organisations internationales (comme l’ONU) diminuent les libertés et les droits de l’Amérique.

 

  • contre l’intellectualisme et l’éducation: les intellos, ce ne sont pas des vrais hommes! Les universités et l’éducation, ça donne naissance à des idées des “gogauches” “antiaméricaines.”

 

Bref, ils sont contre tout ce qui n’est pas comme eux: des hommes Blancs hétéros chrétiens, souvent sans éducations universitaires.

 

Qui sont les figures de proue ?

Qui sont les leaders du mouvement ? Le mouvement n’a pas d’organisation interne, pas de hiérarchie, pas de carte de membre… pour l’instant. C’est un mouvement qui s’organise par les réseaux sociaux, et qui n’a donc pas de dirigeants. Cependant, plusieurs personnalité aux États-Unis influencent l’alt-right, sont des leaders que les “troupes” suivent. Certains, comme Spicer ou Bannon, sont ouvertement membre de l’alt-right, alors que d’autres se tiennent à distance du mouvement, ou même le “dénonce” (plutôt faiblement), mais sont quand même des sources d’inspirations.

 

Richard Spencer

Richard Spencer

Richard Spencer: l’un des seul ouvertement membre de l’alt-right, Spencer est un suprématiste blanc, qui ne cache même pas son racisme envers les Noirs, Latinos, juifs, musulmans et autres. Il est un fasciste qui a salué l’élection de Trump avec le salut nazi. Il n’hésite pas à propager son discours haineux et est un provocateur. Le mouvement s’organise autour de lui, il en est le représentant.

 

 

 

 

Steve Bannon

Steve Bannon

Steve Bannon: fondateur du site conspirationniste Breitbart, chef de la campagne électoral de Donald Trump, dont il fut le principal conseiller à la Maison-Blanche jusqu’à son “renvoie” durant l’été. Il reste malgré tout le conseiller spécial de Trump. Il est l’éminence grise du mouvement, le membre le plus influent et le plus rusé politiquement. Beaucoup de décision de l’administration Trump viennent de lui.

 

Alex Jones: animateur de l’émission “Info War”, Jones est un paranoïaque qui répand des théories du complot et des fausses nouvelles à son émission. Ces propos sont tellement grossiers et ridicules qu’on pourrait le prendre pour un humoriste… s’il n’était pas si populaire et cru par tant de personne.

 

Sean Hannity: animateur vedette de Fox News, la version “propre et respectable” d’Alex Jones. L’une des personnalités les plus en vue de la droite américaine, il “s’oppose” à l’alt-right… tout en étant d’accord et en encourageant la majorité de leurs points de vue.

 

Rush Limbaugh: animateur vedette de la radio. Son émission de ligne ouverte est depuis dès années le forum le plus populaire de la droite américaine, où les chrétiens blancs de classe moyenne ont déversé leurs frustrations et leur haines contre les immigrants, les minorités, les Démocrates, le président Obama…

 

coulterAnn Coulter: commentatrice politique vedette de Fox News, elle est une des muses de la droite et l’extrême-droite américaine. Ouvertement opposé à l’Islam, elle a déjà déclaré qu’il faudrait tuer les musulmans pour avoir la paix.

 

 

 

Prochain article: D’où vient l’alt-right ? Et c’est quoi le lien avec Pepe la grenouille ?

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Écrit par: Martin Trudeau

Enseignant en science et technologie au collège Ville-Marie depuis 2004. Je suis aussi un des deux responsables du journal.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous voulez vous exprimer?
Laissez une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *