Rechercher
Vie au Collège
0

Retour sur la semaine à Montréal avec les jumeaux de Invermere

La deuxième semaine à Montréal s’est passée très différemment, car elle s’est faite de façon bien plus amicale. Malheureusement, ça a passé trop vite. Globalement, la première semaine a été difficile sur certains points pour tout le monde: nous ne nous connaissions pas et nous ne nous étions jamais rencontrés. Nous avions à nous mélanger avec 20 jeunes dont nous ne savions que le nom  pour la plupart et ça a rendu les choses quelque peu difficile puisque  nous avons commencé  à nous sentir à l’aise seulement vers la fin de la semaine. Pour la deuxième semaine, les choses ont été différentes. Nous nous connaissions, nous avions déjà cohabité ensemble et quelques uns d’entre nous avons continué à communiquer entre les 2 semaines d’échange. On a tellement fait d’activités culturelles et appris de nouvelles choses de chaque côté du groupe. On est allés dans des lieux que même le monde de Montréal n‘est jamais allé et avons entendu des histoires de fantômes qui sont tristes et effrayantes, mais dans le groupe que je faisais partie, notre accompagnateur rendait les histoires très drôles. Plus tard, quelques élèves du BC ont commencé à s’ennuyer du transport en voiture. Ils ont trouvé qu’il y avait trop de complications en transports en commun, mais bien sûr c’est normal, tout ça c’est du nouveau pour eux.

 

Dans mon cas, ma jumelle était une fan d’architecture. Elle adorait observer à Montréal ce qui était pour nous des éléments du décor habituel. En général, je crois que ce que les élèves d’Invermere ont le plus apprécié de Montréal, c’est la liberté que cette ville nous procure: nous pouvons, à l’aide du transport en commun, nous rendre où nous le souhaitons et cela sans l’aide d’un parent et d’une voiture, chose à laquelle ils ne sont pas habitués dans leur ville. Également, les centres commerciaux étaient très impressionnants pour eux. À Invermere et dans les environs, il y a seulement de petites boutiques individuelles.

FullSizeRender (1)

Texte de Charlie
 Parlons de ma jumelle Emma Norquay. Emma se débrouille très bien en français, c’était une des seules du groupe. Les gens de Invermere ne parlaient pas du tout français en raison des contextes scolaires différents et du manque de cours de français dans le reste du Canada et ne semblaient pas vouloir réellement se forcer. La majeure partie du voyage à Montréal s’est déroulée en anglais et je trouve cela dommage. Je suis parfaitement consciente que ce n’est pas en une semaine qu’ils peuvent devenir complètement bilingues, mais je pense sincèrement que ce n’est pas en leur parlant toujours en anglais qu’ils apprendront un jour. Je crois, en fait, que cette façon de faire les a incités  à ne pas se forcer.

De plus, je crois que les activités culturelles faites à Montréal n’ont pas plu à tout le monde et qu’ils auraient préféré faire autre chose. Pour ma part, j’ai trouvé les activités représentatives de ce qu’est Montréal,  et j’ai été très heureuse de ce que j’ai découvert sur ma propre ville natale.

 

Texte de Randy
 Ma jumelle qui s’appelle Christine Constable a vraiment aimé les transports en commun même si c’était long. Ce n’était pas la première fois qu’elle en prenait, mais sous le sol oui. Elle s’est bien amusée, même si elle n’était pas capable de parler en français et qu’elle s’était étirée la cheville le dimanche avant de venir à Montréal. Le lendemain de son arrivée, ma mère a constaté que sa cheville s’était empirée et qu’elle n’avait pas de bandages ou de bottes, alors elle a dû utiliser les miennes. Aussi, mes parents ont essayé de lui apprendre de nouveaux mots en français. Durant la semaine, il s’est passé quelque chose de vraiment drôle : Dave s’est endormi et a ronflé durant le film de la Belle et la Bête qu’on est allés regarder durant un de nos temps libres. Christine a vraiment aimé le film, elle chantait et riait avec Andy. Bref, elle a vraiment aimé cette semaine et a appris de nouvelles choses.

 

Texte de Sarah
Ma twin s’appelle Kelsey. Elle ne parlait pas anglais, mais cela ne nous a pas empêché d’avoir une semaine de folie. Dès la première minute qu’elle est entrée dans ma maison, mon père qui est algérien et très blagueur, lui a dit sévèrement que pendant son séjour, il allait seulement lui parler en arabe. Kelsey a tellement eu peur, même si elle a hoché de la tête très poliment. Une seconde plus tard, mon père, avec son anglais un peu incompréhensible, pouffa de rire et lui dit que c’était qu’une blague et que ici nous étions dans un pays libre et il enchaîna avec son discours politique habituel en faisant le thé quotidien de Kelsey. Durant la semaine, on a fait plusieurs activités: du mini golf, aller voir des papillons ou même juste relaxer dans le spa à Marie-Pierre!  Cette semaine-ci, on peut vraiment dire que je suis retombée en amour avec ma ville.

Lors de notre fin de semaine en famille, nous avons été à Québec à la demande d’Emma. Le vieux Québec était pour elle d’une extrême beauté et elle a trouvé cela très dommage de devoir rentrer à Montréal. Lors de notre petite escapade, nous avons séjourné à l’hôtel Le Concorde et avons été souper au restaurant 360 de cet hôtel. Aussi, nous sommes allés visiter la basse-ville et la haute-ville du Vieux-Québec, où Emma a pris plaisir à magasiner.  

Cette dernière semaine, nous l’avons vraiment aimée et elle a été meilleure que la première parce qu’on était plus proches, on se connaissait presque tous, mais ça aurait été mieux si elle avait duré un peu plus longtemps, parce qu’on aurait pu être encore plus proches et qu’ils auraient pu voir d’autres coins de la ville qui sont aussi très intéressants.

IMG_8185

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Écrit par: Claire Echenberg

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous voulez vous exprimer?
Laissez une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *